Tôd
Tôd 
Le temple 
Premier vestibule 
Extérieur Nord 
Second vestibule 
Salle des Déesses 
Salle des offrandes 
Le reposoir 
Blocs 
Références 

 

 

 

Le site de Tôd s'étend  sur plusieurs hectares au milieu de la ville dont les maisons sont visible au fond à droite. Il comprend plusieurs édifices : un temple très ruiné  dont  la façade est en partie cachée par des palmiers sur la vue ci-dessus et une chapelle reposoir à gauche sur la vue.  Au temple, sont associés les restes d'un lac, d'un dromos et d'un débarcadère. Des blocs provenant de ces constructions sont disséminés tout autour.
A l'exception du pilier d'Ouserkaf, de la Vème dynastie (voir dans la partie sur les blocs), les vestiges du temple le plus ancien datent de Montouhotep II vers 2500 avant notre ère. Montouhotep III y fit quelques travaux. Sesostris Ier reconstruisit le temple  : il en reste ne longue inscription signé par lui sur le mur arrière du temple.
Par la suite, la seule activité notable fut l'enfouissement pendant le règne Amenemhat II, son fils, d'un trésor retrouvé par F. Bisson de la Roque en 1936..Les prêtres de Tôd enfouirent dans les fondations du temple de Montou quatre coffres de cuivre inscrits au nom de ce roi, dans lesquels ils disposèrent des coupelles d’argent pliées, des barres et des anneaux-lingots d’argent. réunis en chaînes, une coupelle et des lingots d’or et du lapislazuli brut ou manufacturé ainsi que des sceaux-cylindres mésopotamiens. L'origine de l'argent reste encore problématique. Ce dépôt de fondation constitue un acte rituel en l'honneur de Montou, seigneur des pays étrangers.

Sur des fragments de blocs, sont représentés d'autres rois : Amenemhat VII  de la XIIIème dynastie, Sobekemsaf II de la de la XVIIème dynastie.
La chapelle reposoir fut installée sous le règne de Thoutmosis III.  C’est contre le temple de calcaire de Sésostris Ier que les bâtisseurs ptolémaïques édifièrent deux vestibules en grès, à partir de Ptolémée VIII suivi de Ptolémée X  , Ptolémée XII et Clépatre VII. La décoration fut reprise sous l'empereur romain Antonin le Pieux.. Les reliefs accordent une large place à Montou, maître des lieux, et à sa compagne, Rattaouy, à laquelle est consacrée la salle dite des déesses

 

[Le quai][Les petits pylônes][Le lac et le nilomètre]

 

[Retour vers l'index général]

Copyright (c) robert rothenflug